Le British Open, compétition de prestige

Le Squash est un sport qui est né vers 1850 et qui tient un peu du tennis. Très vite, il est devenu populaire et des compétitions ont commencé à être organisées. Il existe également une fédération international qui est chargée de l’organisation des différents championnats.

La Fédération International de Squash

La Fédération International de Squash ou encore WSF est créée en 1967 et gère depuis, près de 185 autres fédérations nationales dans le monde. De plus, elle est reconnue par le CIO : Comité International Olympique. Elle lutte pour que le Squash face partir des épreuves olympiques durant les Jeux Olympiques d’été de 2020. Elle est membre de la GAISF et de l’ARISF.

Elle est subdivisée en 5 sous fédérations continentales à qui elle délègue son pouvoir afin qu’elles agissent en son nom sur leurs territoires respectifs. Ils s’agit de : la Fédération Asiatique de Squash (ASF), la Fédération Européenne de Squash (ESF), la Fédération Africaine de Squash (SFA), la Fédération d’Océanie de Squash (OSF) et la Fédération Panaméricaine de Squash (FPS). La WSF gère l’organisation de tous les championnats internationaux de Squash.

Les champions du British open sont annoncés

Le monde professionnel de Squash est géré par le WSF. On a aujourd’hui deux associations qui gèrent les différents tournois de Squash au niveau des hommes et des femmes. D’un côté le PSA pour les tournois masculins et de l’autre côté, le WSA pour les tournois féminins. Le plus prestigieux des tournois existants est le British Open. Créé en 1930, il se dispute chaque année depuis lors, mais seulement au niveau des hommes. C’est seulement à partir de 1950 qu’il intègre les femmes. Pour cette saison de 2018, c’est le Colombien Miguel Angel Rodriguez qui arrache la victoire au niveau des hommes en battant Mohamed El Shorbagy. Au niveau des femmes, c’est l’égyptienne Nour El Sherbini qui devient championne en battant Raneem El Welily.

Leave a Reply

Your email address will not be published.