Heights Casino de Brooklyn, l’origine d’une symbiose entre squash et clubs privés

Faites-vous un lien entre squash et Brooklyn ?

Si en entendant parler du Heights Casino de Brooklyn, vous pensez à un pompeux établissement de jeux comme ceux de Las Vegas, eh bien sachez que rien n’est plus éloigné de la vérité.

À la découverte du squash façon Brooklyn

En réalité, l’étymologie du terme casino renvoie à la définition d’une petite maison. Le bâtiment situé au 75 Montague Street à Brooklyn n’est en fait qu’un club privé de sport de raquette. Et ce Brooklyn-là n’a rien du quartier bohémien et urbain décrit dans la “forteresse de la solitude” de Jonathan Lethem ou du monde intellectuel décalé de “Squid and the Whale” de Noah Baumbach.

Le Heights Casino n’est pas qu’un club de sports de plus ; il s’agit de l’un des tous premiers établissements du genre aux États Unis. Fondé en 1904, le club était à l’origine destiné aux classes les plus nanties de Heights pour la pratique de squash et de tennis. Il a ainsi vu naître le premier cours indoor de tennis des USA. Particulièrement sélectif au départ, le Heights Casino a révisé sa politique d’adhésion il y a quelques années, afin de permettre à un plus large public de s’y abonner.

Des valeurs et des traditions

Comme à l’origine, les activités sont essentiellement orientées vers ces deux sports de raquette. Mais à l’occasion, le filet de squash est descendu pour laisser place à une somptueuse salle de bal. Le Casino est d’ailleurs, très souvent le théâtre des soirées les plus huppées de Brooklyn parmi lesquelles le Ihpetonga Ball et le Yuletide Ball (soirée caritative).

Au-delà de ses activités extra-sportives et de son caractère plus ou moins élitiste, le Heights Casino reste un très grand club de squash. Il a d’ailleurs vu émerger plusieurs grands noms de la discipline chez les professionnels.

Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published.